Archives pour août 2008

Gitan

libertefreesized.jpg

Bohémien envoûtant, peau et rires sauvages

Al’haleine fraîche d’un champ de blancs jasmins

Tes mains dans mes cheveux ont le goût de l’orage

Le parfum des nuits blanches et des baisers carmins

 

Les saveurs d’un ailleurs en écho des guitares

Se mélangent aux chants, aux robes écarlates

Sortilège évadé de brumeux quais de gares

Glisse entre les passants et mes pupilles éclatent

 

A l’appel d’unsourire suspendu à mes yeux

Une bouche gourmande blottie sur ton visage

Se jette sur mon cou en virages soyeux

Au creux de l’épaule dépose un doux présage

 

Tes lèvres rieuses et parsemées d’audaces

Capturentle mystère de ma poitrine offerte

M’attirent, me tiennent, me repoussent, tenaces

Obsession qui s’enfuit par la paupière ouverte

 

Ô Gitan offre-moi l’éclipse d’un nuage

Un corsage de pluie, des bouchées de ciel bleu

Sculpte nos grains devoix dans un sombre naufrage

Ecris moi un désert à l’encre deton feu

 

Le moment du départ se joue des sentiments

Bientôt il fera jour, la route te respire

Tes doigts froissent ma nuque, effeuillent des serments

Mes mains frôlent les mots que je ne saurai dire

 

Je sens cet horizon qui avale tes pas

Mon âme-sœur solitaire, ivre d’un grand voyage

Rejoins la Liberté,chavire dans ses bras

La belle et féroce invoque son otage

 


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
août 2008
L Ma Me J V S D
« mai   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Charles-Henri MARICEL-BALTUS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse