Chimèr’ Hic…

Image de prévisualisation YouTube

 

La nuit et le cœur explosent
Sous les  battements rauques
De la pluie et du vent

Au revers  des paupières
Le paysage à ce goût d’incertitude,
Cette amère saveur
Où les doutes raclent le fond des pensées

Des poignées de mots s’échappent,
Partent en  fumée au dessus de l’écume
Epais brouillard de vie…

Pourtant le vide berce encore la chair
Et l’esprit,
En va et vient lancinants,
l’oubli murmure les grincements du temps

Papillons de glace, papillons de givre
Agitent leurs ailes au fond des pupilles
Répétant sans cesse le silence
Et  l’écho du vent dans l’entaille du jour

Le ciel s’émiette dans l’obscurité
Derrière,
La lumière  vide le soleil,
S’engouffre et se perd
Raisonne de toutes ses forces
Au fond  de la parole

Au loin l’insomnie
Vagabonde ses rêves
Auprès de l’aube…

Les yeux s’ouvrent et se referment
Pour laisser sa part de songes à l’éveil
Tandis que,
L’illusion majuscule au dessus des nuages…

0 commentaire à “Chimèr’ Hic…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Histoires, contes, nouvelles |
DEMBELE MOUSSA |
Charles-Henri MARICEL-BALTUS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | amazonelibre
| Poèmes, citations, toutes m...
| Poèmes, muse